Haiti Democracy Project

www.haitipolicy.org

 
 
 
 
 
 

10 mai 2002

Mémorandum publié par la Convergence Démocratique

Dans un mémorandum rendu public vendredi à Port-au-Prince, la Convergence Démocratique (opposition) a posé un ensemble de neuf conditions à la reprise des négociations interrompues depuis le 15 juillet 2001.

L'opposition appelle à :

  • La mise en branle de l'action publique contre les auteurs des violences du 17 décembre;
  • La poursuite de l'instruction des crimes politiquement motivés;
  • La réparation pour les victimes;
  • Le désarmement des bandes armées;
  • La fin des persécutions contre des journalistes;
  • La fin des persécutions contre des militants politiques;
  • La fin des persécutions contre des défenseurs des droits de l'homme;
  • L'élargissement de tous les prisonniers bénéficiant de décisions de justice.

La Convergence plaide également en faveur d'un climat d'apaisement, notamment au niveau du discours des membres de Lafanmi Lavalas.

Dans cette prise de position, la Convergence a dénoncé la lenteur de l'enquête menée par l'Organisation des Etats Américains sur les violences du 17 décembre. " Cette situation risque d'être exploitée par le pouvoir de facto lavalas comme étant une tolérance de sa culture de criminalité et d'impunité ", estiment les dirigeants de l'opposition. Ils ont par ailleurs mis en garde le pouvoir lavalas contre toute organisation d'élections fausses, en se basant sur le projet d'accord initial consenti auparavant.

Par ce mémorandum, l'opposition conforte sa tendance à mettre les négociations plus que jamais en veilleuse, à l'image de la résolution 806 de l'OEA du 15 janvier 2002, émise suite aux violences du 17 décembre 2001.

Commentary | Archives| Links | Mission | What's New |Top
Haiti Democracy Project · A continuation of the Center for International Policy's Haiti Project

www.haitipolicy.org

· Bookmark it!
2303 17th St., N.W., Washington, D.C. 20009 · (202) 588–8700 Haiti@inxil.com · James R. Morrell, executive director